samedi 19 décembre 2009

Chant de l'exil

J'ai dit ma peine à qui n'a pas souffert
Et il s'est ri de moi
J'ai dit ma peine à qui a souffert
Et il s'est penché vers moi.
Ses larmes ont coulé avant mes larmes
Il avait le coeur blessé

Jean AMROUCHE
, Chants berbères de Kabylie (1939)