jeudi 27 décembre 2012

Le temps d'une vie

Que voulez-vous que je fasse du monde
Puisque si tôt il m'en faudra partir.
Le temps d'un peu saluer à la ronde,
De regarder ce qui reste à finir,
Le temps de voir entrer une ou deux femmes
Et leur jeunesse où nous ne serons pas
Et c'est déjà l'affaire de nos âmes.
Le corps sera mort de son embarras.

Jules SUPERVIELLE (1884-1960)

samedi 8 décembre 2012

La première fois...

Je n'ai jamais eu vingt ans mais je sais
qu'on tremble ainsi à vingt ans
quand on approche d'une femme
j'approche peut-être de vingt ans
pour trembler ainsi pour la première fois

tu me diras ce n'est pas la première tu ne diras rien
en tout cas tu ne diras jamais cela
ils diront ce n'est pas la première
et moi je dis
le mont des 40 ans bien dépassé un homme
quand il tremble encore ainsi de vivre
quand à l'approche de la vie (toi) il tremble
en son âme et ses jambes
je dis
c'est sûrement la première fois

quand
après les redites de la vie et les rides
après l'oubli après
la mer effaçant les plages
les cicatrices sous le rire
la vieille douleur en moi tremble de joie
c'est sûrement la première fois

Louis ALTHUSSER, Lettres à Franca (1961-1973)