mercredi 16 décembre 2009

Copenhague...

Que dire si, un jour, les choses naturelles - sources, bois, vignes, campagne - sont absorbées par la ville et escamotées et se rencontrent dans des phrases anciennes ? Elles nous feront l'effet des theoi, des nymphes, du naturel sacré qui surgit d'un vers grec. Alors la simple phrase "il y avait une source" sera émouvante.

Cesare PAVESE, Le métier de vivre